Discours du Président de la République à l'occasion du Forum de Haut niveau sur la CMU au Japon

Le 14 décembre 2017

Monsieur le Premier Ministre Shinzo Abe, notre hôte,

Monsieur le Président Htin Kyaw,

Monsieur le Secrétaire général des Nations Unies,

Monsieur le Président de la Banque mondiale,

Mesdames, Messieurs,

Je dois d’abord vous remercier, Monsieur le Premier Ministre, pour votre invitation et votre accueil chaleureux.

Le Japon et les Institutions associées pour la tenue de ce forum sur la Couverture sanitaire universelle méritent nos remerciements.

La santé est souvent un sujet de second plan dans les relations internationales. Or, la santé est aussi essentielle que la paix et la sécurité. La santé est la condition première de la sécurité humaine, au-delà même des frontières nationales, en raison des risques liés à la propagation rapide de certaines pandémies.

C’est pourquoi les questions de santé, y compris l’accès aux soins, doivent rester au cœur des politiques publiques nationales et de la coopération internationale.

Il est heureux que grâce au Japon, le Sommet du G7 d’Ise-Shima en 2016 ait discuté de l’accès aux services de santé pour tous, à tous les stades de la vie humaine. Ce forum offre une bonne occasion de poursuivre cette dynamique.

Au Sénégal, nous avons lancé la Couverture Maladie Universelle en 2014, dans le cadre de l’Axe II du Plan Sénégal Emergent, qui porte sur le capital humain, la protection sociale et le développement durable.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 

D’après le constat que nous avons établi en 2013, seuls 20% des sénégalais, essentiellement les travailleurs du secteur formel privé et agents du secteur public, bénéficiaient d’un système de couverture maladie.

L’objectif de la CMU est de corriger ce grave déficit en facilitant à tous les Sénégalais l’accès aux soins de santé.

Nous avons créé à cet effet une Agence nationale de la CMU chargée :

  •  De soutenir les initiatives de promotion des mutuelles de santé et de tenir un registre national d’immatriculation des mutuelles ;
  •  De contrôler leur fonctionnement, leur situation financière et leur solvabilité ;
  • Et d’établir un système fiable d’information et de gestion de la CMU pour éviter les abus.

Depuis le lancement de la CMU, nous avons enregistré d’importants progrès, avec notamment :

  • L’installation de 675 Mutuelles de santé dans les 552 communes du Sénégal.
  • L’enrôlement de 2 537 879 bénéficiaires dans les Mutuelles de santé ;
  • Le démarrage de la CMU-Elève, en collaboration avec le Ministère de l’éducation nationale ;
  • Et la collaboration avec le Ministère de la Culture pour la mise en place de la CMU en faveur des acteurs culturels.

Malgré ces acquis, nous avons certainement à apprendre des meilleures pratiques développées d’autres pays.

Parmi les défis que nous devons relever figurent notamment :

  • La professionnalisation des mutuelles de santé ;
  • La Mise en place d’un système de contrôle de toutes les prestations effectuées ;
  • La mise en place du système d’information intégré basé sur une identification biométrique des bénéficiaires de la CMU ;
  • Le démarrage prochain du centre d’appel pour une bonne information et une prise en compte plus précise de leurs besoins ;
  • Enfin la mise en place d’un système harmonisé de paiement des cotisations aux mutuelles de santé.

J’espère que les conclusions de ce forum nous aideront à avancer sur tous ces points.

Je dois enfin vous remercier, M. le Premier Ministre Abe, pour l’important appui du Japon au programme de CMU du Sénégal.

Je vous remercie. 

Macky Sall
Président de la République
du Sénégal
Le Président X

Le PSE

Un nouveau modèle
de développement
En savoir plus

Médiathèque

Photos Videos X

Restez connecté(e)
avec la Présidence