Le Président Macky Sall au G20 - Conclusions du sommet de Hangzhou 2016

LE SOMMET DU G20 ET L’AFRIQUE

Le Sommet du G20 rassemble les vingt plus puissantes économies du monde.

Du côté africain, seule l'Afrique du Sud est membre du G20.

Cependant, depuis 2010, le Sommet s’est ouvert sur le continent africain et chaque année, invite au moins deux dirigeants africains à participer, montrant l'intérêt des puissances mondiales pour le développement du continent, au-delà de l’approche basée sur l’aide et d’aller vers l'inclusion et des partenariats renouvelés.

Depuis 2013, le Président Macky Sall, Président de la République du Sénégal, également président du NEPAD (Nouveau Partenariat de l'Union africaine pour le développement de l'Afrique), est invité à participer aux réunions du G7 et et pour la quatrième fois consécutive, du G20.

Le Président Macky Sall, Président de la République du Sénégal, et Président du Comité d'Orientation de chefs d'Etat et de gouvernement du NEPAD, encourage une relation entre l’Afrique et le G20 basée sur la coopération et la reconnaissance du vaste potentiel de croissance et de développement que représente désormais le continent.

Cette approche vise opportunément à transformer l'Afrique en s'appuyant sur le NEPAD, nouveau cadre stratégique de développement. Elle opte pour un partenariat inclusif, fondé sur les principes et les valeurs d’entrepreneuriat et de leadership. La mise en œuvre de cette nouvelle vision bénéficie de la détermination des dirigeants africains de conduire leurs pays - individuellement et collectivement - sur le chemin de la croissance et du développement pour mettre fin à la marginalisation de l'Afrique sur la scène mondiale.

Adresser les préoccupations africaines

Certaines des décisions et conclusions concernent directement le continent africain. Par exemple, lors de l'édition 2015 à Antalya, en Turquie, pour laquelle les présidents du Sénégal, de l’Afrique du Sud et du Zimbabwe avaient harmonisé leurs positions, les dirigeants du G20 avaient exprimé leur engagement à donner la priorité au continent dans l'accomplissement de leur programme consacré à fournir l'électricité à plus d'un milliard de personnes dans le monde. ​

Cette année, en vue d’adopter une position africaine coordonnée, le Chef de l’Etat Macky Sall s’est entretenu à Hangzhou (Chine) avec ses homologues sud-africain Jacob Zuma et tchadien Idriss Déby dans le cadre d’une réunion de coordination sur les thèmes devant être débattus au G20 2016 avec comme priorité : l’industrialisation du continent et la lutte contre les flux financiers illicites.

L’Afrique au sommet 2016 en Chine

Cette année, en Chine, l'industrialisation de l'Afrique était parmi les priorités des discussions, incluant la promotion des nouvelles opportunités d'innovation, l'économie numérique, et d'amener le continent vers une nouvelle révolution industrielle. Accueillant cette édition, la Chine avait déjà exprimé son engagement à soutenir un nouveau plan innovateur qui serait proposé par les dirigeants africains lors du Sommet de Hangzhou : la mise en place d'un système mondial favorisant le transfert de technologies et de connaissances, en tenant compte des spécificités du continent africain à travers le développement des compétences en sciences et technologies.

Opportunités africaines

L'analyse a été tirée déjà à Shanghai, les 9 et 10 Juillet 2016, par les ministres et les délégations des vingt principales puissances économiques mondiales du commerce : le ralentissement du commerce et de la croissance est persistant.

Roberto Azevêdo, directeur général de l'OMC, a annoncé qu’en 2016, pour la cinquième année consécutive, la croissance devrait rester inférieure à 3%. Sauf la chute suivant la crise financière, elle constitue le niveau le plus bas en trois décennies, et la turbulence causée par le Brexit sur les marchés assombrit encore plus les perspectives économiques.

Dans ce contexte, l'Afrique compte avec des taux de croissance entre 5% et 7%. Malgré la baisse des prix de la marchandise de base, le Fonds Monétaire International estime alors que les perspectives de croissance à moyen terme pour l'Afrique subsaharienne resteront positives en 2016, en particulier pour les pays importateurs de pétrole, tels que la Côte-d'Ivoire, le Kenya et le Sénégal : soutenu par les investissements d'infrastructure et une robuste consommation privée, ils devraient se vanter des taux de croissance supérieurs à 5%.

Participation du Président Macky Sall en sa qualité de Président du Nepad

Le Président de la République du Sénégal, Président du Comité d’orientation des chefs d’Etat et de Gouvernement du Nepad, y est invité de manière ininterrompue pour la quatrième année consécutive (G20 Saint-Pétersbourg 2013 en Russie, G20 Brisbane 2014 en Australie, G20 Antalya 2015 en Turquie). L'objectif désormais pour le G20 et l’Afrique, est d’œuvrer ensemble pour la croissance et le développement du Continent.  

Le Président Macky Sall au G20 2016 : une plateforme mondiale pour défendre les intérêts économiques prioritaires de l’Afrique

Le Président Macky Sall, Président de la République du Sénégal, Président du Comité d’orientation des chefs d’Etat et de Gouvernement du Nepad, participait au sommet du G20 les 04 et 05 septembre à Hangzhou, en Chine. Le continent africain était représenté par trois dirigeants incluant le Président Macky Sall, en sa qualité de Président du NEPAD, le Président en exercice de l'Union africaine, le Président tchadien Idriss Déby et le Président sud-africain, Jacob Zuma, dont le pays est membre du G20.

L’Afrique, devenue partenaire crédible, participe de plus en plus activement à la prise de décisions sur les grandes questions relatives à la marche du monde, notamment au plan économique.

Le Président Macky Sall a plaidé principalement en faveur d’un partenariat rénové pour l’industrialisation du continent africain et pour une lutte plus active et encadrée contre l’évasion fiscale et les flux financiers illicites.

LE PROGRAMME DE L’ÉDITION 2016

Dimanche 4 septembre

  • Arrivée des chefs d’Etat et photo de famille

  • Cérémonie d’ouverture officielle du Sommet

  • Première Session I : « Renforcement de la Coordination des politiques et établissement d’un nouveau passage pour le développement ».

Lundi 05 septembre 2016

  • Deuxième Session : « Pour une gouvernance économique et financière globale plus efficace »

  • Troisième Session : « Commerce et investissements internationaux »

  • Quatrième Session : « Développement interconnecté et inclusif »

  • Cinquième Session : Questions politiques (crise des réfugiés – lutte contre le terrorisme)

  • Cérémonie de clôture

  • Conférence de presse par le Président chinois Xi Jinping.

Fin des travaux et retour vers Dakar.

28824765674_5bb8cdc75a_o.jpgLE G20 : PRINCIPALE PLATEFORME DE CONCERTATION ÉCONOMIQUE MONDIALE

Créé en décembre 1999, en réponse aux crises financières qui ont frappé les pays émergents à la fin des années 1990, le G20 représente la principale enceinte de coopération économique et financière visant à assurer une croissance mondiale fondée sur des bases saines et solides.

Le G20 représente 85 % de l’économie mondiale et 2/3 de la population mondiale.

Il est composé de l’Afrique du Sud, de l’Allemagne, de l’Arabie Saoudite, de l’Argentine, de l’Australie, du Brésil, du Canada, de la Chine, de la Corée du Sud, des Etats-Unis, de la France, de l’Inde, de l’Indonésie, de l’Italie, du Japon, du Mexique, du Royaume-Uni, de la Russie, de la Turquie et de l’Union européenne.

S’agissant du partenariat avec l’Afrique, il est important de souligner que dans un contexte de mondialisation, la notion de développement revêt un caractère nouveau au regard du champ des opportunités apportées par l’arrivée de nouveaux acteurs sur la scène internationale telle que l’Afrique.

La volonté de partenariat avec le continent africain se traduit par des conditions plus justes de coopération, reconnaissant le potentiel du continent pour la croissance mondiale et le développement. Il est ainsi devenu nécessaire d'institutionnaliser et systématiser la participation de l'Afrique dans les stratégies de développement à travers le monde.

Initiatives africaines pour le développement économique du Continent

A l'échelle du continent, les initiatives qui visent à créer un cadre de politique pour chaque secteur ont également été consolidées à travers le Programme de Développement des Infrastructures en Afrique (PIDA). Pour rappel, lors du Sommet de Dakar pour le financement des infrastructures de l'Afrique, organisée en Juin 2014, 16 projets avaient été sélectionnés à partir du plan d'action prioritaire de PIDA et présentés à la communauté internationale, tenant compte de leur niveau de développement et mettant l'accent sur une sélection régionale équilibrée.

Les efforts qui sous-tendent cette nouvelle vision pour l’Afrique ont été soutenus par une croissance rapide observée au cours de la dernière décennie, inversant le déclin économique et la stagnation du continent. Ce changement, selon le McKinsey Global Institute, a placé l'Afrique parmi les économies les plus dynamiques du monde. Les projections indiquent en effet que le produit intérieur brut de l'Afrique devrait atteindre $ 2 600 milliard en 2020 (Source McKinsey). 

Plus encore, le rapport Doing Business 2015 de la Banque mondiale sur l'Afrique souligne que le rendement des investissements sur le continent figure parmi les plus attractifs au monde, ce qui signifie que l'Afrique est une plateforme pour la croissance et l’investissement en devenir, marquant ainsi une rupture avec la perpétuelle bataille contre la pauvreté et la dépendance à l'aide internationale.

L’Afrique est déterminée à construire un partenariat global, inclusif et équilibré avec le G20 sur la base de son programme stratégique, le NEPAD, à travers notamment la voix du Président Macky Sall, Président de la République du Sénégal, et Président du Comité d'Orientation de chefs d'Etat et de gouvernement du NEPAD.

Le Président Macky Sall : Président du Comité d'orientation des chefs d'Etat et de gouvernement du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD)

Président Macky Sall a été élu Président du comité d'orientation des chefs d’états et de gouvernement du NEPAD en 2013, ce qui confirme son leadership sur le continent africain. Etant une agence de l'Union africaine pour le développement socio-économique du continent, le NEPAD est à la fois une vision et un cadre stratégique pour l'Afrique au 21ème siècle. Il traite d'un certain nombre de programmes et de projets dans six domaines thématiques :  agriculture et sécurité alimentaire, le changement climatique et la gestion des ressources naturelles, l'intégration régionale et les infrastructures, le développement humain, le développement économique et des affaires, ainsi que les questions transversales.

LE G20 2016, UNE OPPORTUNITÉ DE RENFORCER LA COOPÉRATION BILATÉRALE SINO-SÉNÉGALAISE

Le Chef de l’Etat Macky Sall r​encontre son Homologue chinois le Président Xi Jumping 

Le Président Macky Sall,​ reçu le jeudi 2 septembre 2016 par son homologue chinois Xi Jumping,​ a été salué​ pour son engagement en faveur du développement et de l’intégration africaine.

Le Président chinois s’est dit heureux de retrouver son homologue sénégalais deux ans après sa visite d’Etat en février 2014 avant d’exprimer toute sa satisfaction concernant la relation bilatérale entre les deux pays au regard des résultats obtenus.

Le Président Macky Sall s’est dit ‘’honoré d’entreprendre une coopération mutuellement bénéfique’’ soutenant que ‘’les relations entre les deux pays ont franchi un niveau supérieur’’.

Avec le Secteur privé

Le Président​ Macky Sall​,​ au cours d’une rencontre économique avec des investisseurs chinois dans la ville de Guangzhou (province de Canton) le 1er septembre 2016,​ a salué l’ambition du gouvernement de raffermir la coopération  entre le Sénégal et la Chine.

Le Président évoquant une ‘’coopération stratégique’’ a exprimé la volonté de faire en sorte que la Chine devienne le premier partenaire économique du Sénégal.

Il a notamment assuré aux investisseurs que la stabilité de la relation entre les deux pays est une raison valable pour investir au Sénégal avant d’ajouter que la promotion des investissements au Sénégal est une des politiques majeures dans le cadre du développement de l’investissement direct étranger.

Organisé par l’Agence de promotion des investissements et des grands travaux (APIX) et le Conseil chinois pour la promotion du commerce et de l’investissement (CCPIT) de Canton, cette rencontre a permis de revenir sur les grands projets déjà en cours du gouvernement sénégalais ainsi que sur​ les opportunités d’affaire dans le pays.

Macky Sall
Président de la République
du Sénégal
Le Président X

Le PSE

Un nouveau modèle
de développement
En savoir plus

Médiathèque

Photos Videos X

Restez connecté(e)
avec la Présidence