Le Numérique au Sénégal : les chiffres-clés
Symbole

Le Numérique au Sénégal : les chiffres-clés

Focus — 07 février 2017

Le Sénégal compte plus de 15,2 millions de lignes de téléphonie mobile.

En termes de parc, le marché du mobile est réparti entre trois opérateurs : au 31 mars 2017, Orange détenait 53,19%, suivi par Tigo (24,58%), et Expresso (22,23%).

 

Plus de 58% des Sénégalais ont accès à internet, en mars 2017. 1,8 millions de Sénégalais sont actifs sur les réseaux sociaux, principalement sur Facebook et Twitter. 

Le numérique est un des moteurs de la croissance de l’économie nationale; à la fin de l’année 2014, la branche Postes et Télécommunications qui domine particulièrement ce secteur a contribué au (PIB) à hauteur de 6,28% en valeur (soit 10,4% en volume), équivalent à 475 milliards de FCFA en valeur pour un PIB de 7.569 milliards de FCFA en valeur. 

L’ambition au plan économique est de redonner un nouveau souffle au secteur, en apportant de nouveaux relais et sources de croissance aux acteurs, et de porter ainsi la contribution du numérique au PIB à 10% à l’horizon 2025.

L’analyse du secteur du numérique indique que les infrastructures des Télécommunications demeurent parmi les plus développées et performantes en Afrique de l’Ouest grâce à d’importants investissements consentis en termes de capacités et de modernisation. En effet, sur le sous-index infrastructure, le « Network Readiness Index » (NRI) du World Economic Forum 2016 place le Sénégal dans le groupe de tête en Afrique de l’Ouest avec le Nigéria, la Côte d’Ivoire et le Ghana et à la 14ème place en Afrique.

En Afrique, le Sénégal est classé 1er pays africain pour le poids d’Internet dans l’économie (I-PIB) estimé à 3,3%, du fait notamment d’une très bonne connectivité internationale et d’un bon réseau national de transmission.

Les projections réalisées sur ce volet prévoient également une augmentation du PIB par effet d’entrainement des autres secteurs clés par le numérique, de l’ordre de 300 milliards de F CFA. Il s’agira aussi de tirer parti du fort potentiel du numérique en termes de création d’emplois, avec un objectif de 35.000 emplois directs créés, dans le secteur du numérique au Sénégal d’ici 2025, conformément aux objectifs du PSE.