Intervention Président de la République lors du Sommet du G20 en Allemagne sur le thème "Climat et Energie"

Le 07 juillet 2017

Madame la Chancelière, 

Chers collègues, 

Madame la Chancelière, je me réjouis que vous me donniez la parole sur ce point, pour au moins deux raisons :

➢ d’abord, pour réitérer le soutien du Sénégal à l’Accord de Paris sur le climat ;

➢ ensuite, parce que la coopération sénégalo-allemande est actuellement concentrée sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. 

L’Accord de Paris a connu une gestation difficile. Il a pris du temps et mobilisé d’énormes efforts. Il traduit un consensus international équilibré, et il est salutaire pour l’avenir de la planète. C’est pourquoi nous devons saisir la chance unique qu’il nous offre de mettre en œuvre les engagements convenus pour la réduction des gaz à effet de serre, l’investissement dans les énergies propres, le financement adéquat du Fonds vert et le transfert de technologie.

L’Alliance solaire internationale lancée à Paris en marge de la COP.21 nous donne une bonne occasion d’agir dans ce sens. 

L’Afrique veut aussi saisir cette opportunité pour sortir d’une situation paradoxale d’un continent qui éclaire les autres avec son énorme potentiel en restant lui-même le moins éclairé tous les continents.

C’est pourquoi je voudrais lancer un appel pour l’appui à l’initiative Sustainable Energy for All (SE4ALL) et au Fonds des Energies durables pour l’Afrique, tous deux pilotés par la BAD. 

C’est un soutien de bon sens. Si nous ne voulons que l’Afrique continue dans les mêmes schémas pollueurs que les pays aujourd’hui industrialisés, il y a en effet du sens à travailler ensemble pour soutenir de façon concrète et efficace des projets permettant un accès à une énergie propre, abondante et compétitives (exemple : barrages hydroélectriques inter étatiques). 

C’est ce que nous sommes en train de faire au Sénégal avec une politique de mix énergétique, dont un important programme solaire avec 3 centrales solaires réalisés en PPP déjà en service et 11 projets de centrales solaires, plus un projet de parc éolien. 

A terme, nous porterons à plus de 30% la part des énergies renouvelables dans notre production globale.

Finalement, le commerce, l'énergie, la protection de l'environnement sont tous liés. Si les économies des pays en développement continuent de subir un commerce inégal, et de fonctionner avec une énergie non compétitive ou destructrice de l'environnement, nous ne pourrons guère produire plus de croissance, de prospérité et d'emplois ; ce qui signifie plus de chômage, plus de migration clandestine et de risque de radicalisation de la jeunesse. 

Il nous faut donc une gouvernance économique mondiale plus juste et plus solidaire. 

Je vous remercie. 

Macky Sall
Président de la République
du Sénégal
Le Président X

Le PSE

Un nouveau modèle
de développement
En savoir plus

Médiathèque

Photos Videos X

Restez connecté(e)
avec la Présidence