Focus : Le Sénégal salué pour sa stabilité économique et financière

En 2017, le Sénégal s’est illustré sur les marchés financiers grâce à la confiance que les investisseurs lui ont accordée. La vente des Eurobonds émis par le pays a dépassé toutes les espérances, grâce à une économie et une monnaie de plus en plus stables.

La stabilité financière est un enjeu majeur pour une économie émergente.  Aujourd’hui, les signaux montrant que le Sénégal va dans ce sens s’accumulent, à l’image des investissements étrangers, de plus en plus nombreux.

Une économie stable et porteuse de promesses pour l’avenir

Des perspectives politiques stables et une expansion rapide sont autant de facteurs laissant présager de la bonne santé de l’économie sénégalaise. La Banque Mondiale a d’ailleurs désigné la croissance sénégalaise comme la 4ème la plus rapide d’Afrique subsaharienne. Celle-ci est, en effet, passée de 2,9% en 2009 à 7% aujourd’hui avec un déficit budgétaire resté sous contrôle.

Les 15 milliards de m3 de gaz naturel découverts par Kosmos Energyi à 95 km au Nord Ouest de Dakar ainsi que l’annonce par FAR d’un potentiel d’1,5 milliard de barils de pétrole brut au début de cette année viennent conforter l’idée selon laquelle le Sénégal est un pays doté de nombreuses ressources naturelles. La société Cairn a également découvert un nouveau gisement de pétrole.

Enfin, le champ gazier découvert en janvier 2016 est considéré comme le plus important en Afrique de l’Ouest. Les réserves sont estimées à près de 450 milliards de m3 de gaz.

La richesse et la diversité des sols sénégalais sont des atouts majeurs pour le Sénégal et son développement car ils constituent une source de revenus majeure.

… Qui a de réelles conséquences pour le pays

Cette  bonne santé a des répercussions sur l’économie mais surtout sur l’attractivité du Sénégal. Le Sénégal a ainsi gagné 31 places en 3 ans dans le classement Doing Business publié par la Banque Mondiale. Le pays occupe aujourd’hui la 147e place du classement. Il fait aussi figure de 9ème économie la plus attractive pour les investisseurs en 2016 parmi 46 pays africains.

Ce dynamisme économique se ressent sur l’investissement privé. Ce dernier a dépassé le seuil des 1500 milliards de Francs CFA en 2016. Le volume des Investissements Directs à l’Etranger (IDE) a également augmenté de 12% en valeur annuelle et atteint aujourd’hui 210,4 milliards de Francs CFA.

La bonne santé financière, autre moteur pour l’économie du pays

Le Sénégal a également introduit de nouvelles obligations (Eurobonds) qui ont été accueillies très favorablement par les marchés. 1,1 milliard de dollars d’Eurobond ont été proposés à la vente pour financer les projets de développement d’infrastructures et de production d’électricité. Les investisseurs ont répondu avec enthousiasme. La vente a généré 9,3 milliards de dollars, entraînant une diminution du  taux d’intérêt à des niveaux particulièrement bas : 6,25% contre 9,25% en 2009.  

Cette baisse du taux d’intérêt à payer aux investisseurs au cours de l’échéance de 16 ans résulte directement des bon résultats économiques et des chiffres du PIB du Sénégal de ces dernières années.

Fonctionnement des Eurobonds.
 
Pour se financer, un État peut émettre des titres de dettes souveraines. Ces derniers, émis en dollars, sont achetés par des investisseurs à un taux d'intérêt qui dépend de la bonne santé économique du pays. Ce dernier doit ensuite rembourser les investisseurs en suivant ce taux d'intérêt. Ainsi, plus le taux est faible, moins le pays paye d'intérêts. 
En ce qui concerne la vente des Eurobonds, un État émet uun certain nombre de titres mais les investisseurs peuvent acheter plus de titres qu'il y en a de disponibles. La vente rapporte alors plus que prévu. 

De nouvelles perspectives portées par la stabilité monétaire

Ces bons résultats économiques sont intimement liés la stabilité du Franc CFA. Le capital recueilli à partir de la vente alimente l’expansion économique du pays et en accélère le développement. Ce mode de financement est d’autant plus intéressant en Afrique que les taux de rendement diminuent en Asie, en Europe et en Amérique. Les investisseurs sont donc plus enthousiastes à l’idée d’acheter de la dette africaine qui est plus rentable.

La dynamique que le Sénégal connaît actuellement devrait se poursuivre dans les prochaines années. Le Président de la République S.E.M. Macky Sall a réaffirmé sa volonté de poursuivre les réformes pour rendre plus attractif l’environnement des affaires au Sénégal et informer les citoyens sur les enjeux des réformes.

Macky Sall
Président de la République
du Sénégal
Le Président X

Le PSE

Un nouveau modèle
de développement
En savoir plus

Médiathèque

Photos Videos X

Restez connecté(e)
avec la Présidence