Focus : Intégration africaine

L’intégration africaine est au cœur de la vision politique et diplomatique du Président de la République Macky Sall. Dans un monde interconnecté, l’Afrique se doit d’être unie. Notre Continent se doit de trouver des modes de gouvernance nouveaux afin de peser dans le processus de mondialisation.

Une vision forte de l’unité africaine

Depuis son arrivée au pouvoir, le Président de la République a multiplié les initiatives pour une plus grande intégration africaine. Élu Président du Comité d’orientation des Chefs d’État et de gouvernement du NEPAD, il a toujours défendu une vision d’une Afrique plus intégrée. Le Chef de l’État a d’ailleurs illustré cette conviction profonde en prenant la tête des grandes instances africaines. En effet, Président de la CEDEAO en 2015, Président du comité d’orientation des Chefs d’États et de gouvernements du NEPAD, Vice-Président des instances de négociation de la ZLEC, le Chef de l’État a porté à l’échelle continentale sa vision d’une Afrique unie.

En mai 2017, il a invité les pays du Continent et les pays non régionaux membres du groupe de la Banque Africaine de Développement à approuver la recapitalisation de cette dernière afin de contribuer aux défis de développement du continent.

Des initiatives concrètes en faveur de l’intégration

Outre ces projets et réalisations, il existe d’autres initiatives d’intégration d’ores et déjà opérationnelles. Pour exemple, le protocole d’Abidjan signé en janvier 2017 instaure le Free Roaming. Cet accord vise le renforcement de la mobilité des populations de l’Afrique de l’Ouest à travers les TIC. Il favorise l’intégration régionale par un partenariat entre huit pays : le Sénégal, le Mali, la Guinée Conakry, la Sierra Léone, la Côte d’Ivoire, le Burkina-Faso, le Togo et depuis le 12 décembre 2017, le Bénin.

Le passeport commun et le chantier de la carte d’identité biométrique commune, en cours de déploiement au Sénégal, sont autant d’exemples qui illustrent le processus d’intégration africaine défendu par le Chef de l’État.

La route vers l’intégration africaine est encore longue. Cependant, il est certain que le Président de la République Macky Sall continuera de défendre sa vision d’une Afrique intégrée et unifiée. 

L’intégration économique est une priorité car elle permet de résoudre les problèmes de chômage, d’adaptation à la mondialisation mais également de sécurité.

Le Président l’a d’ailleurs affirmé à plusieurs reprises : “L’une des clés de la lutte contre le terrorisme est l’intégration économique africaine.”

Macky Sall
Président de la République
du Sénégal
Le Président X

Le PSE

Un nouveau modèle
de développement
En savoir plus

Médiathèque

Photos Videos X

Restez connecté(e)
avec la Présidence