Symbole

Discours du Président de la République lors du Forum Chine-Afrique à Beijing

Discours — 04 septembre 2018

Excellence, Monsieur Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine, co Président du Forum, 

Excellence, Monsieur Cyril Ramaphosa, Président de la République d’Afrique du Sud, co Président du Forum,

Excellence, Monsieur Paul Kagamé, Président en exercice de l’Union Africaine, 

Chers collègues, 

Monsieur le Secrétaire général des Nations Unies,

Monsieur le Président de la Banque Mondiale,

Mesdames, Messieurs,

Je voudrais saluer et remercier le Président Xi Jinping, son gouvernement et le peuple chinois ami, pour l’accueil chaleureux et toutes les marques d’attention dont nous sommes entourés, dans la pure tradition d’hospitalité chinoise. 

Je tiens aussi à vous féliciter, Président Xi, pour la parfaite organisation de nos travaux. Le Sénégal se réjouit de l’élargissement du cercle d’amitié sino africaine, avec l’arrivée des Républiques sœurs de Gambie, de Sao Tomé et Principe et du Burkina Faso. 

Je félicite nos collègues Xi Jinping et Cyril Ramaphosa pour leur co présidence efficace du Forum. 

Le Sénégal est satisfait de la mise en œuvre des engagements convenus à Johannesburg autour des dix Programmes annoncés par le Président XI Jinping. 

Ces résultats positifs confirment la pertinence du Forum Chine-Afrique comme mécanisme de coopération axé sur les résultats. 

Depuis le lancement de notre Forum, l’amitié et la coopération solidaires entre la Chine et notre continent se sont considérablement renforcées. Il en est ainsi parce que notre partenariat repose sur le respect réciproque et les avantages mutuellement bénéfiques. 

Les nombreux projets déjà réalisés ou en cours portent les promesses d’un futur encore meilleur de prospérité partagée. 

Certes, nos défis restent encore importants dans des domaines aussi stratégiques que les infrastructures, l’énergie, l’hydraulique, l’agriculture, les TIC et l’industrialisation.

Mais nous pouvons les relever en travaillant ensemble à la mise en œuvre du Plan d’action de Beijing 2019-2021 articulée avec l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et le Programme de Développement des Infrastructures en Afrique (PIDA).

L’Agenda 2063 et le PIDA ont une même finalité, à savoir la transformation structurelle de nos économies pour une croissance partagée, des emplois décents et des opportunités économiques pour tous.

L’Afrique marche vers ces objectifs en comptant sur ses propres capacités et sur des partenariats porteurs d’investissements, qui favorisent la croissance, le transfert de technologies et l’industrialisation du continent. 

Dans cet esprit, il est heureux que le thème de notre Sommet nous engage à construire une communauté de destin encore plus solide entre la Chine et l’Afrique par la coopération gagnant-gagnant.

C’est dans le même esprit que le Sénégal et la Chine ont signé, à l’occasion de la visite d’État du Président Xi Jinping chez nous en juillet dernier, un Mémorandum d’entente portant sur l’initiative la Ceinture et la Route. 

Nous soutenons cette initiative qui cherche à rapprocher les peuples par les échanges et la réalisation d’infrastructures de connexion.

De même, au-delà de la coopération économique, le Sénégal considère le Forum Chine-Afrique comme un cadre propice de dialogue pour favoriser la construction d’un destin commun entre la Chine et l’Afrique et une gouvernance mondiale plus inclusive. 

J’exprime ma gratitude à tous les pays membres du Forum pour le choix porté sur le Sénégal afin d’assurer la co-présidence de notre Instance. Je félicite l’Afrique du Sud et notre frère Cyril Ramaphosa pour le succès de leur mandat à la co présidence du Forum. 

Avec nos amis chinois, nous travaillerons dans un esprit de collaboration constructive pour qu’ensemble, la Chine et l’Afrique continuent d’unir leurs forces afin de réaliser leur idéal de destin partagé dans l’intérêt commun de nos peuples.

 

Je vous remercie de votre aimable attention.