Discours de son Excellence Monsieur le Président Macky Sall à l’occasion de l’inauguration de la centrale ContourGlobal d’une puissance de 53 MW au Cap des Biches

Le 13 juin 2016

Monsieur le Premier Ministre ;

Mesdames, Messieurs les Ministres ;

Honorables Députés ;

Excellences Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et représentants du corps diplomatique ;

Monsieur le Gouverneur de la Région de Dakar ;

Monsieur le Président du Conseil départemental de Rufisque ;

Monsieur le Maire de Rufisque ;

Mesdames, Messieurs les élus locaux ;

Monsieur le Directeur Général de Senelec ;

Mesdames, Messieurs les représentants des Institutions financières et des Partenaires au développement ;

Mesdames, Messieurs les représentants de ContourGlobal ;

Notabilités religieuses et coutumières ;

 

Mesdames, Messieurs

Dès mon accession à la magistrature suprême, j’ai pris l’option de placer le secteur de l’énergie au cœur de mes priorités ; l’Energie est un enjeu majeur  de développement durable pour notre pays.

C’est pourquoi, il constitue un des piliers du Plan Sénégal Emergent (PSE) dont l’objectif est d’accroître la productivité en vue de soutenir une dynamique de croissance forte, durable et inclusive.

En effet, avec le plan de relance intégré de l’électricité et le service universel de l’énergie, d’un coût de plus de 300 milliards de FCFA, le secteur de l’énergie reste l’un des axes majeurs du Plan d’Actions Prioritaires 2014-2018 du PSE.

Ce plan de relance devrait nous permettre d’assurer le renforcement des capacités de production, la réhabilitation  et l’extension  des réseaux de transport et de distribution et enfin le développement de  l’électrification rurale.

De plus, les découvertes importantes de pétrole et de gaz naturel, l’introduction significative des énergies renouvelables dans notre parc de production, nous permettrons d’atteindre l’objectif de diversification des sources de production d’électricité.

Ce mix énergétique, qui caractérise la nouvelle structure de production, garantira à notre pays une sécurité et une meilleure disponibilité dans l’approvisionnement énergétique.

Il permettra, aussi, une baisse du prix du kilowatt/heure à un niveau supportable par les industries et les populations et de renforcer ainsi notre compétitivité dans le marché Ouest Africain de l’Electricité.

Mesdames, Messieurs,

Comme vous le savez, j’accorde beaucoup d’importance à la mise en œuvre, réussie et dans les délais, des projets du sous-secteur de l’électricité.

C’est la raison pour laquelle, je suis très heureux de procéder aujourd’hui à l’inauguration  de  cette centrale ContourGlobal, ici au Cap des Biches, d’une puissance de 53 MW, réalisée en 15 mois, comprenant la phase de développement.

Avec sa technologie en duale fuel, cette centrale consommera du fuel lourd mais pourrait  fonctionner avec du gaz naturel dès que ce produit sera rendu disponible sur site.

Une flexibilité qui lui garantira une importante place dans le mix énergétique pendant des années encore.

Je voudrais donc adresser mes vives félicitations à ContourGlobal, au Ministre en charge de l’Energie, au Directeur général de la SENELEC ainsi qu’à l’ensemble de leurs collaborateurs.

Je saisis cette occasion  pour demander aux responsables de ces deux sociétés de rééditer le même exploit pour la mise en service de l’extension de 30 MW de cette centrale, en cours de réalisation, avant la fin du troisième trimestre de cette année.

Mesdames, Messieurs,

Comme je vous l’annonçais lors de l’inauguration de la centrale Taiba Ndiaye le mois de mars dernier, l’année 2016 constitue un tournant important dans notre engagement à trouver une solution définitive aux problèmes récurrents de l’électricité au Sénégal avec la mise en service historique d’une puissance de 250 MW dans la même année. 

En effet, une puissance additionnelle de 123 MW, déjà installée, est actuellement en service.

Il s’y ajoute, comme vient de le rappeler  le Directeur Général de SENELEC, 65 MW en diesel dual fuel sont attendus avec les extensions en cours de cette centrale (30 MW) et celle de Tobéne Power (35MW).

Une puissance de 70 MW en énergie solaire sera, également injectée dans le réseau de Senelec avec les centrales de Santhiou Mékhé, Bokhol et Malicounda ; ce qui constitue une première car les centrales solaires étaient, jusqu’ici, destinées à satisfaire la demande des zones isolées.

En outre, le mix énergétique sera renforcé avec la mise en service des projets en cours de construction ou de développement dans d’autres  filières.

Par ailleurs, l’Allemagne, à travers un don, va installer une centrale solaire de 15 MW à Diass ainsi que des centrales hybrides dans les Iles du Saloum et dans la région de Tambacounda.

Je voudrais, ainsi, magnifier la coopération exemplaire qui nous lie à ce pays ami, notamment dans le domaine des énergies renouvelables.

Toujours, dans ce cadre, le Gouvernement lancera très prochainement, dans la cadre du Programme Scaling Solar, un appel d’offres de 150 à 200 MW solaire avec l’accompagnement de Partenaires Techniques et Financiers.

Dans ce sillage, j’ai instruit le Ministre de l’Energie et du Développement des Energies Renouvelables d’atteindre à l’horizon 2017, l’objectif de 20% de la puissance installée en énergies renouvelables dans le mix énergétique.

Mesdames, Messieurs,

La mise en œuvre de tels projets ne peut s’effectuer dans les délais requis qu’avec une anticipation adéquate dans le traitement des contraintes inhérentes aux grands projets.

C’est pourquoi, j’ai mis en place, à travers le Ministère en charge du suivi du PSE, un mécanisme de suivi opérationnel de nos projets stratégiques au niveau des départements sectoriels concernés.

Dans le cadre de ce projet, la synergie des acteurs de l’administration et du privé a permis de lever les contraintes liées à la réalisation de cette infrastructure majeure.

Mesdames, Messieurs

Toutes ces actions traduisent mon ambition résolue d’œuvrer à l’amélioration significative des conditions de vie des populations et à lutter, de manière plus soutenue, contre les inégalités sociales.

C’est le sens de notre combat pour la baisse du coût du kWh nécessaire au développement des entreprises mais surtout au mieux-être des populations.

A ce sujet, l’étude lancée sur la tarification dans le cadre du Projet d’Appui au Secteur de l’Electricité, financé par la Banque Mondiale,  devrait permettre au Ministre chargé de l’Energie d’examiner la question de la tarification des activités dans certains secteurs clefs de notre économie. 

C’est le sens également de notre combat pour l’électrification rurale, indispensable à la valorisation optimale des potentialités des territoires.

Dans cette perspective, un programme d’urgence d’un montant de 110 milliards FCFA est en cours de réalisation avec le PUDC et l’ASER pour l’électrification de 1 400 villages sur la période 2016-2017.

C’est dire que le Sénégal est engagé vers le règlement définitif de la question énergétique et s’inscrit résolument dans le nouveau paradigme  d’avenir énergétique durable.

Avant de clore mon propos, je voudrais remercier les populations impactées par ce projet pour la bonne compréhension et la patience dont elles ont fait  preuve pendant les travaux.

Je remercie également les populations de Rufisque pour la mobilisation exceptionnelle et l’accueil chaleureux qui nous a été réservé.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Macky Sall
Président de la République
du Sénégal
Le Président X

Le PSE

Un nouveau modèle
de développement
En savoir plus

Médiathèque

Photos Videos X

Restez connecté(e)
avec la Présidence