Discours de son Excellence Monsieur le President Macky Sall à la cinquieme conference de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le VIH-SIDA, la Tuberculose et la Malaria

Le 16 septembre 2016

Monsieur le Premier Ministre Justin Trudeau,

Madame, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,

Monsieur le Secrétaire général des Nations Unies,

Madame la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie,

Mesdames, Messieurs les membres du Conseil d’Administration du Fonds Mondial de Lutte contre le VIH-SIDA, la Tuberculose et le Paludisme,

Monsieur le Directeur Exécutif du Fonds,

Mesdames, Messieurs,

Je tiens d’abord à remercier chaleureusement le Premier Ministre Justin Trudeau pour l’opportunité qu’il nous offre de tenir au Canada cette cinquième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le VIH-SIDA, la Tuberculose et le paludisme.

Je salue également la participation de tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux à ce nouvel élan mondial contre ces trois pandémies parmi les plus mortelles de l’ère moderne.

En tant que membre de l’initiative d’Oslo sur la Santé mondiale et la politique étrangère, le Sénégal considère que les défis liés à la  santé publique revêtent le même ordre de priorité que la paix et la sécurité internationales.

Dans un monde interconnecté et interdépendant, les maladies ne connaissent pas de frontières. Et nous avons vu comment les grandes épidémies contemporaines, notamment le VIH-Sida, la tuberculose, le coronavirus, et plus récemment la maladie à virus Ebola et le Zika, peuvent rapidement affecter tous les pays, au Nord comme au Sud.

Dès lors, assurer la santé publique à l’échelle planétaire ne relève pas uniquement de considérations morales. C’est aussi une mesure d’intérêt commun, qui contribue à notre sécurité collective et nécessite par conséquent un engagement solidaire et concerté.

C’est le sens que le Sénégal donne à cette rencontre.

Depuis son lancement en 2002, le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a donné la preuve de son efficacité. Il a permis de sauver des millions de vies humaines grâce à la mobilisation de tous, acteurs étatiques et non étatiques.

Je remercie tous les partenaires, bilatéraux et multilatéraux, ainsi que les ONG, Fondations et organismes de la société civile pour leur appui.

A ce jour, le Sénégal a pu bénéficier d’un appui de 300 millions de dollars du Fonds en soutien à sa stratégie de lutte contre ces trois maladies.

Grâce à nos efforts conjugués, 19.000 personnes atteintes du VIH ont bénéficié gratuitement de traitements antirétroviraux ; 56.100 cas de tuberculose ont été diagnostiqués et traités et plus de 8 millions de moustiquaires imprégnées ont été distribuées.

Ces efforts, ajoutés à une mobilisation soutenue dès la découverte du virus, font que la prévalence du VIH au Sénégal reste maintenue en dessous de 1% depuis plusieurs années ; le nombre des nouvelles infections ayant d’ailleurs diminué de 50% entre 2002 et 2013.

Mais nous avons encore d’importants défis à relever en matière de santé publique.

C’est pourquoi nous avons lancé en 2013 un programme novateur de Couverture Maladie Universelle (CMU), pour permettre l’accès de tous à un minimum de soins de santé. Jusque-là en effet, seuls 20% de la population  Sénégalaise bénéficiaient d’une couverture du risque maladie.

La CMU repose sur un système de mutuelles de santé gérées par les populations elles-mêmes, avec le soutien de l’Etat, qui subventionne les cotisations de chaque membre assuré à hauteur de 50 %.

Nous mettons également en œuvre d’autres initiatives en faveur de catégories sociales vulnérables, notamment :

  • La gratuité des soins de santé pour les enfants de moins de cinq ans,  visant à réduire la mortalité infanto-juvénile.
  • La gratuité de la césarienne et de la dialyse pour les personnes souffrant d’insuffisance rénale au sein des structures de santé publique ; 
  • Le Plan Sésame, qui octroie des soins gratuits aux personnes âgées de soixante ans et plus ;
  • Et l’enrôlement gratuit dans les mutuelles de santé en faveur des personnes bénéficiaires du Programme de Bourses de Sécurité Familiale ;
  • Enfin, la Carte d’égalité des chances qui donne droit aux soins de santé gratuits pour les personnes vivant avec un handicap.

L’ensemble de ces mesures nous ont permis d’atteindre aujourd’hui un taux de couverture de près de 50%.

Mesdames, Messieurs,

Avec la présente Conférence, le Fonds mondial s’est fixé l’objectif de lever 13 milliards de dollars pour son prochain cycle triennal de financement.

Je lance un appel à la solidarité internationale pour relever le défi de la mobilisation des ressources.

Ce nouvel élan est nécessaire en vue de poursuivre le soutien aux pays bénéficiaires, qui, en contrepartie, devraient dépenser plus et mieux dans le secteur de la santé.

C’est ainsi que nous pourrons relever le défi de la présente campagne et en finir, pour de bon !

Je vous remercie de votre attention.

Macky Sall
Président de la République
du Sénégal
Le Président X

Le PSE

Un nouveau modèle
de développement
En savoir plus

Médiathèque

Photos Videos X

Restez connecté(e)
avec la Présidence