Activités du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC)

Dans le cadre des activités du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), le Président de la République a effectué une tournée économique à vocation agricole dans les régions de Kaolack, Kaffrine et Tambacounda du lundi 17 octobre au mercredi 19 octobre 2016. Une occasion pour le chef de l’Etat de s’enquérir de l’état d’avancement des activités du PUDC. Ce déplacement dans le monde rural a été marqué par de fortes annonces en faveur des producteurs.

Le secteur de l’agriculture va tirer la croissance dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE)

Lundi 17 octobre, le Président de la République visitait des champs d’arachide et de maïs à Taïba Niassène, première étape de sa tournée, en compagnie du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck.

Le chef de l’Etat a échangé avec Ramata Niasse et Nimna Diayité, membres de la Fédération des producteurs de maïs du Saloum (FEPROMAS).

Cette fédération compte 42 réseaux regroupant 2500 membres dont 1082 femmes et 1418 hommes. Ils ont emblavé 446, 15 hectares de surface d’arachide, plus de 8 hectares de maïs, 3 hectares de mil. S’y ajoute une superficie emblavée en riz de manière dispersée dans les communes de Taïba Niassène, Paoskoto et Porokhane.

Une politique de soutien à l’agriculture par une discrimination positive en faveur des femmes

Le Président de la République a ensuite quitté Taîba Niassène, pour se rendre à Tanda Mboudaye, dans l’arrondissement de Koumbal, où il a visité le site de production de Fanding Ndiaye.

Après la région de Koalack, le Président de la République s’est rendu à Diakhao Saloum, dans la région de Kaffrine, sur la parcelle d’arachide de 30 ha du groupement de Ndoumbé Dia Sarr. Il a ensuite fait cap sur Nawel dans l’exploitation agricole de Serigne Moussa Mbacké, qui cultive 120 hectares d’arachide, 30 hectares de maïs et 60 hectares de mil.

De Diakhao Saloum, le chef de l’Etat a pris l’engagement d’intégrer une dynamique genre dans sa politique de soutien à l’agriculture par une discrimination positive en faveur des femmes.

Selon le Président Macky Sall ‘’les femmes ont toute leur place dans l’agriculture et sont bien intégrées’’ 

Le président de la République a soutenu que le secteur de l’agriculture va tirer la croissance dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE) en plus d’être la sève nourricière de ce cadre de référence des politiques pour un Sénégal émergent à l’horizon 2035.

Rien qu’en 2014, le gouvernement a injecté déjà 147 milliards de francs Cfa dans le secteur agricole.

Accélération de la cadence des réalisations en faveur du monde rural et développement de l’infrastructure routière

Le mardi 18 octobre, le chef de l’Etat s’est rendu à Toune Mosquée dans la commune de Kahi où il a visité les périmètres de Baye Dame Ka, la piste de production Koungheul-Maka Gouye en cours de réalisation dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

L’infrastructure routière, d’une longueur de 26,3 kilomètres, pour un coût de 960 126 468 francs Cfa, va desservir les villages de Keur Ali Laobé, Keur Bara, Sinthiou Sali, Diam Diam, Koungheul Sossé, Niama Mbowène, Pakabouré, Diokoul Wadène, entre autres.

De Koungheul, le chef de l’Etat a salué les "résultats exceptionnels" du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), appelant à une accélération de la cadence des réalisations en faveur du monde rural.

Volet hydraulique et réalisations de forages supplémentaires en faveur du monde rural

Evoquant le volet hydraulique du PUDC, le Président de la République a mis en exergue la réalisation de plus de 150 forages. "Le Sénégal n’a jamais travaillé à ce rythme", a rappelé le chef de l’Etat, estimant qu’il faut encore accélérer cette cadence des réalisations en faveur du monde rural.

Le PNUD travaille pour le gouvernement, a dit Macky Sall, qui a souligné la "nécessité d’une interaction" entre les ministères et le PUDC dont les succès ont inspiré d’autres pays, ce qui est à l’honneur du Sénégal.

Après Koungheul, le chef de l’Etat a poursuivi sa tournée dans la région de Tambacounda où il a inauguré le forage de Saré Bamol, réalisé dans le cadre du PUDC pour un coût de plus 236 millions de francs Cfa.

Macky Sall a assuré que les difficultés d’accès à l’eau seront levées une à une et dans des délais très rapprochés grâce au PUDC

Le chef de l’Etat a annoncé l’obtention d’un financement de la République populaire de Chine d’un montant de 50 milliards de francs Cfa pour la réalisation de 200 forages.

Le forage de Saré Bamol, Saré Bamol, dans la commune de Ndoga Babacar, est d’une puissance de 50 mètres cube. Il  va raccorder les villages de Sadio Boulou, Ndémou, Sinthiou Gorsubé, Sinthiou Smba Ndiaye, Diam Diam Ndawène et Saré Bamol.

Liberté, démocratie et transparence au cœur de la gestion des affaires publiques

C’est depuis Saré Bamol que le Président de la République a réaffirmé son attachement à la liberté, à la démocratie et à la transparence dans la gestion des affaires publiques. 

‘’Les libertés ne sont pas menacées. Elles sont exercées dans les conditions que prévoit la loi. Je tiens à rassurer tous les Sénégalais ainsi que la communauté internationale sur la position du Sénégal en matière de démocratie et de droits de l’homme. La liberté d’information est totale dans ce pays".

Il a également souligné son attachement à la transparence par la mise en place d’institutions comme l’OFNAC et l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (TIE).

Pour rappel, le président de la République, d’abord, a fait sa déclaration de patrimoine. Aujourd’hui, l’ensemble des membres du gouvernement ont tous déposé leur déclaration de patrimoine ainsi que les personnes assujetties, une première au Sénégal.

Lancement officiel du volet électrification rurale du Programme d’Urgence Communautaire - PUDC

Après Saré Bamol, le chef de l’Etat a procédé, à Dialacoro, dans la commune de Sinthiou Malém, au lancement officiel du volet électrification rurale du PUDC.

Le village de Dialocoro est raccordé au réseau moyenne tension par l’installation d’un transformateur de 50 KVA et 2,3 km de réseau de basse tension.

Situé à 5 km de la ville de Tambacounda, le village de Dialacoro, 1500 habitants, n’était pas électrifié alors qu’il est à moins de 100 mètres du réseau électrique moyenne tension qui longe la route nationale N°3 menant vers la ville de Tambacounda.

Le mercredi 19 octobre, le chef de l’Etat s’est rendu, à Laboya, sur les plantations de bananes de El Hadj Mamadou Oumar Sall, président du GIE ‘’Yellitaré ndema et ngaynaaka’’ (émergence de l’agriculture et de l’élevage).

Le GIE ’Yellitaré ndema et ngaynaaka’’, membre du Collectif régional des producteurs de bananes de Tambacounda (CORPROBAT), exploite 200 hectares avec un effectif de plus de 1300 employés. Il produit 11 000 tonnes par an.

Subvention de 2,5 milliards aux producteurs de bananes, à partir de janvier 2017

Le président de la République a annoncé une subvention de 2,5 milliards aux producteurs de bananes, à partir de janvier 2017, afin d’aménager 500 hectares qui permettront d’atteindre l’autosuffisance dans cette filière. Le Sénégal produit actuellement 28 000 tonnes par an alors que les besoins de la consommation nationale sont estimés à 50 000 tonnes.

Macky Sall s’est rendu ensuite à Gouloumbou pour visiter le site du producteur ‘’Gouloumbou agro-business’’ (40 hectares d’arachide, 26 ha de maïs, 10 ha de riz plateau et 3 ha de sorgho).

Il s’est rendu à Médina Yara dans un champ de diversification mécanisée de 200 ha de maïs et de 20 ha de coton de l’Organisation des producteurs sitawoulin yéra encadrée par la SODEFITEX.

Près de 2000 (1861 au total) équipements, composés pour l’essentiel de moulins à mil, de décortiqueuses à mil, de broyeuses d’arachide et de presses à huile, sont destinés aux régions de Kaolack, Kaffrine, Tambacounda et Kédougou.

Ce matériel cible 860 000 femmes de 98 communes pour au moins 2000 emplois.

Le chef de l’Etat a souligné que le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) doit être "un modèle" pour les projets publics.

Le programme du PUDC a été exécuté avec efficacité, dans une transparence dans les procédures, mais aussi dans le respect des délais de livraison.

Le PUDC a prévu de réaliser plus 5400 équipements post-récoltes.

Macky Sall
Président de la République
du Sénégal
Le Président X

Le PSE

Un nouveau modèle
de développement
En savoir plus

Médiathèque

Photos Videos X

Restez connecté(e)
avec la Présidence